Rechercher
  • Père Olivier Rolland, resp. MSM France

Don Gobbi, le mouvement sacerdotal marial


Un prophète de notre temps : Marie au secours de l'Eglise en crise

Don Gobbi et le mouvement sacerdotal marial, par le père Olivier Rolland, coordonnateur France du mouvement sacerdotal marial.

Don Stefano Gobbi est né le 22 mars 1930 et mort le 29 juin 2011 durant le cénacle de ses prêtres qui ont accueilli son corps. Il était d’une famille modeste du des bords du lac de Côme. D’abord capucin (frère Narcisse), avec une dévotion d’enfance à Notre Dame des larmes fêtée localement le 6 septembre. Sous-diacre, il est sorti de la congrégation avec d’autres. 10 ans de vie civile. Ste Maria Bolognesi lui dit « la Vierge Marie a un projet sur toi ». Membre des Focolari. Y aime la vie fraternelle. Il rencontre ensuite en tant que laïc une autre communauté de type assez libérale où on incite chacun à s’y épanouir selon ses dons propres. Son rôle dans la communauté : écoles et pèlerinages de 5 jours. Dans le cadre de ces pèlerinages, il se trouve en 1972 à la capelinha de la Cova de Iria à Fatima. Tandis qu’il priait pour les prêtres qui voulaient abandonner le sacerdoce, il entend une voix intérieure qui lui dit de rassembler les prêtres du monde entier pour faire une grande armée. Etonné et peu sûr, il demande un signe précis : Célébrer dans le sanctuaire de l’incarnation à Nazareth un samedi avant la fin de l’année (alors que le samedi ne faisait pas partie des 5 jours de pèlerinage). Il reçoit dès son retour l’ordre d’un pèlerinage spécial comprenant le samedi. Il célébrera à Nazareth comme demandé. Don Stefano a néanmoins besoin d’autres confirmations. Il les demandera notamment à Teresa Mosco, mystique stigmatisée. Cette dernière lui donne un enfant Jésus en cire qu’il promènera partout dans sa valise lors de ses voyages. Consultée aussi, Marthe Robin répondra à propos du choix de Fatima : « Fatima, d’accord…. Mais aussi la Salette.

Et donc comme les pastoureaux de la Salette, « apôtres des derniers temps ». Mouvement marqué » par le surnaturel et par les « derniers temps ». Combat eschatologique. En rapport en permanence avec Marie. Marie rend les choses impossibles jusqu’au dernier moment, et puis au dernier moment tout se résout. Cela permet d’éviter de se faire des soucis. Marie dit « c’est mon œuvre ». Pas un mouvement mais un esprit. C’est seulement après la mort de Don Stefano que des statuts ont été écrits et déposés à la demande du Vatican.

Aujourd’hui, Don Laurent Larroque, cté St Martin est coordinateur du MSM mondial.

On évite d’ajouter d’autres invocations. Le danger pour le msm viendrait de l’intérieur puisque la TSVM a promis à Don Gobbi que le mouvement ne sera pas atteint pour des coups externes. En revanche plusieurs « mystiques » ont fait dévier des membres et provoqué des dissensions au sein du mouvement. Ces prêtres étaitn généralement influencés par une « voyante ». Or la TSVM avait dit à Don Gobbi que des milliers de messages de mystiques chaque année et 90% étaient faux.

Le cœur immaculé de Marie y tient une importance centrale : Le vendredi qui suit la Fête-Dieu est celui du Sacré-Cœur et le lendemain samedi est la fête du cœur de Marie.

Le mouvement sacerdotal marial est né en 1973.

Avec une seule annonce autorisée dans l’Osservatore Romano, 100.000 lettres ont été envoyés et 600 prêtres sont entrées dans le Mouvement qui a eu dès 1975 des représentants sur tous les continents. 10% des prêtres sont du sms.

Il y a 3 engagements pour les prêtres:

  1. La consécration au cœur immaculé de Marie (selon les messages de Fatima du 13 juin et du 13 juillet : dévotion au cœur immaculé de Marie pour sauver les âmes. Propriété de Marie, tout faire avec elle, par elle, pour elle, en elle)

  2. L’Unité avec le Pape. Prière pour le Pape.

  3. Amener les fidèles côtoyés à se consacrer à Marie.

Engagement similaire pour les laïcs, car il y a un mouvement marial pour les laïcs.

L’activité propre au mouvement ce sont les cénacles.

Ces cénacles sont faits de l’Eucharistie et de l’adoration quand c’est possible, (schisme annoncé par Marie sur l’adoration), de l’invocation à l’Esprit Saint, de la méditation d’un message du livre (tuyau pour les pressés : le message 83 contient tout), de la récitation du chapelet, d’une prière pour le Pape.

Eschatologie du mouvement sacerdotal marial : Nous sommes dans les derniers temps de la domination de Satan.

La venue intermédiaire de Jésus est attendue. Il y a un combat dans le monde et dans l’Eglise, et la perdition éternelle d’un très grand nombre d’âmes. Les temps sont donc graves et la pénitence est nécessaire.

Dans le livre bleu, les N° 404 à 407 décrit nommément les acteurs de ce combat : Marie y parle de la franc-maçonnerie, la bête semblable à une panthère. Il existe une autre bête semblable à l’agneau : la franc-maçonnerie infiltrée dans l’Eglise. Un esprit toxique est répandu dans l’Eglise : négation du surnaturel, morale du monde, remise en cause de l’historicité des Ecritures. Un nouveau modernisme, le modernisme étant comme l’écrit St Pie X le rendez-vous de toutes les hérésies. Or le cardinal Newman a expliqué les 7 conditions qui distinguent la vraie évolution dogmatique de la fausse, et l’une d’elles est la continuité. Il nous faut faire attention donc pour toute évolution si elle est un épanouissement de quelque chose en germe…. ou si c’est une rupture !Il est important de rester fidèle dans cette période si troublée.


0 vue
  • Facebook Clean Grey
  • YouTube Clean Grey