• Facebook Clean Grey
  • YouTube Clean Grey

Padre Pio

20/05/2019

 

Leçons personnelles à tirer de la vie et des écrits du Padre PIO   (1887-1968

Si fascinante que soit la figure très originale de ce grand homme, je ne voudrais pas que mon exposé tourne au documentaire. Parler du Padre Pio n’est pas satisfaire une curiosité plus ou moins ésotérique ni disséquer une « bête curieuse » des annales de la vie charismatique.

À travers Padre Pio « Epiphanie de Jésus », « alter Christus », « Icône du Crucifié », je voudrais que nous puissions découvrir notre propre vocation de fidèles du Christ.

Il s’agit, de manière toute « séraphique », de nous enflammer d’amour pour le divin Rédempteur.

La grande affaire de la religion chrétienne c’est de voir et de toucher le Seigneur Jésus.

C’est le désir qui habite le cœur des futurs apôtres, comme celui des grecs curieux (Jn 12, 21), dans l’Evangile de Jean.

Il s’agit de prendre contact avec le « transparent de Dieu » pour nous conduire au Christet le mettre au centre de notre existence en la changeant radicalement.

Chacun d’entre nous a une vocation mystique parce que son Baptême l’identifie à la personne de Jésus (Rm 6, 5).

Chacun d’entre nous a aussi une mission particulière à l’intérieur du Peuple de Dieu. 

Chaque baptisé est appelé à contribuer au salut des hommes par la prière, la souffrance et l’évangélisation.

Découvrir cette vocation unique et originale, tel est le but de l’exposé. 

 

Pour commencer je ferai un bref témoignage sur mon séjour auprès du Padre Pio vivant ; c’était entre le 1° et le 6 octobre 1966.

Puis je vous dirai comment j’ai perçu le lien entre P.Pio et le peuple italien au cours d’un séjour de 9 ans dans la Péninsule (2007-2016). Je ferai aussi allusion à mes contacts avec mon confrère Jean Derobert (…2013), original fils spirituel et confident du saint. 

 

Padre Pio a laissé une œuvre littéraire considérable. Elle est principalement constituée par sa Correspondance. 

Les 4 volumes de l’Epistolarioauraient fait dire aux spécialistes que le Padre Pio était le « saint Jean de la Croix italien ».

Nous étudierons l’enracinement de notre héros dans la culture napolitaine, son enfance à Pietrelcina, son ascension mystique, ses combats contre le démon, ses pérégrinations dans les couvents capucins de la Campanie, son long exil au pays natal, son implantation définitive à San Giovanni Rotondo à partir de 1916 et la stigmatisation du 20 septembre 1918.

 

Nous voudrions voir Jésus !

Nous verrons que le stigmatisé des Pouilles est une figure particulièrement apte à créer en nous le choc émotif qui conduit sur le chemin d’une vie toute nouvelle.

Les foules venaient du monde entier assister à la messe du saint capucin.

Cette Messe ne ressemblait à aucune autre, tant elle était sublime. Et ce miracle se renouvelait chaque matin.

Sur le Mont Gargano était « donné à voir » le supplice unique du Grand Prêtre Jésus sur un autre mont, celui du Golgotha.

Padre Pio n’était pas un comédien qui jouait le personnage du Christ.

Au plus intime de son être, il en reproduisait les traits à chaque instant.

Nous évoquerons l’insondable mystère des persécutions de Padre Pio.

Identifié ainsi à Jésus dans les profondeurs de sa Passion, il était habilité à fonder sur le roc du Calvaire les œuvres que Dieu lui demandait de faire naître.

La création de la Casa Sollievo della Sofferenza  fut l’occasion de “donner à voir” le projet de Dieu sur tous les hôpitaux du monde : en faire des « Hôtel-Dieu » où, sans distinction de classe, le malade est considéré dans sa dimension physique et spirituelle.  

De telle sorte que cet hôpital soigne à la fois le corps et l’âme, avec la charité du Christ, sans oublier la perspective du Ciel.

La deuxième Œuvre du Padre Pio a été la promotion des Groupes de Prièrequi portent aujourd’hui son nom. Nous verrons quelle en a été la mystique profonde.

Le religieux des Pouilles, dit-on, avait un « cœur qui a deux mères. » 

Ces deux tendres Mères étaient Marie et l’Eglise.

Padre Pio n’a pas été un maître spirituel isolé, tel un Gourou fondateur de secte.

De lui, on pourrait dire ce qu’affirmait toujours le père Finet à propos de Marthe Robin : « Elle est d’Eglise, d’Eglise, d’Eglise… »

Nous verrons quel a été l’attachement de ce prêtre à l’Eglise hiérarchique qui, pourtant, l’a tant fait souffrir !

Ces considérations, inspirées de l’ouvrage italien du Padre Fernando, ne sont pas des démonstrations d’érudition.

Elles sont conçues comme un Exercice Spirituel. C’est pourquoi elles sont interrompues par de nombreuses « Elévations » conçues comme des applications à la vie concrète des auditeurs.

 

Bibliographie : 

Maria Winowska  Le vrai visage du Padre Pio  Fayard et Livre de Vie

Jean de Robert  Padre Pio, le transparent de Dieu  Hovine.

Fernando da Riese  Padre Pio da Pietrelcina   edizioni Padre Pio da Pietrelcina.

Saint Padre Pio   Recueil des Lettres   Livre d’or  Téqui.       Etc.   etc.   

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Ephrem le poète-théologien

09/06/2019

1/10
Please reload

Posts récents

20/05/2019

13/12/2018

08/10/2018

Please reload

Me suivre sur
  • Facebook Long Shadow
  • Twitter Long Shadow
  • YouTube Long Shadow
  • Instagram Long Shadow
Mes blogs préférés
Par tags
Please reload